Thérapie de régulation du système nerveux autonome basée sur la théorie polyvagale (TPV de S. Porges)

La TPV a été élaborée par Stephen Porges. Voici les notions de base de cette théorie.

 Nous venons au monde en étant conçus pour nous relier aux autres et dans la recherche permanente de sécurité. 

Le système nerveux est notre système de surveillance personnelle. Son rôle consiste à nous protéger en évaluant continuellement le danger, à partir des stimuli externes mais aussi des stimuli internes et dans notre relation aux autres. Cette surveillance se déroule hors champs d'une pensée consciente. Ce repérage des signaux de sécurité et de danger va déterminer notre façon de vivre.

 

Selon que nous ressentions une menace vitale (même et surtout imaginaire), un danger (réel ou supposé) ou en sécurité : nous nous figeons, nous renfermons, ou bien nous nous activons selon un mode agressif ou défensif, ou encore nous nous connectons et sommes ouverts au monde et à autrui.

Le système nerveux autonome est composé du système sympathique et parasympathique, ce dernier étant composé notamment par le nerf vague qui possède une branche dite ventrale et une branche dite dorsale. De l'activation de ces différentes composantes vont découler des comportements, des symptômes psychologiques et physiques.

Trois modalités de fonctionnement possibles :

1. "Etat ventral": notre rythme cardiaque est régulé, notre respiration est complète, nous reconnaissons les visages et les voix de nos amis. Nous avons une vue d’ensemble des choses et nous sommes connectés au monde et aux gens qui l’habitent. Dans cet état, une personne se décrirait comme étant heureuse, active, intéressée et décrirait le monde comme étant un lieu sûr, joyeux et paisible.

2. "L"état sympathique" s’active quand notre système nerveux perçoit du danger.  Les réponses possibles sont la fuite ou le combat. Dans cet état, notre rythme cardiaque s’accélère, notre souffle est court et peu profond. Nous surveillons notre environnement et des signaux internes à la recherche d’un danger. Nous sommes en « mouvement », en hyper vigilance. Le monde peut nous sembler dangereux, chaotique et inhospitalier, avec l’idée que nous devons nous protéger du danger.

 

3 "L'état dorsal"  est activé en cas de grave menace et déclenche un état d'enfermement, d'effondrement et de dissociation afin de se protéger de le douleur . 

 

Il s'agira, après un profilage du fonctionnement de votre système nerveux autonome, de vous proposer des techniques thérapeutiques permettant de renforcer la branche ventrale du nerf vague afin de favoriser le fameux "état ventral" qui viendra inhiber l'hyperactivation du système sympathique. Ces techniques permettent de lutter contre le stress, les troubles anxieux, les maladies inflammatoires et digestives. 

polyvagal-etat-composes.jpeg